FAQ : Questions fréquentes

Entrée express est un programme utilisé pour gérer la façon dont les personnes ayant une expérience de travail qualifiée postulent pour migrer au Canada. Le gouvernement canadien choisit les immigrants qualifiés comme résidents permanents en fonction de leur capacité à s’établir dans ce pays et à participer à son économie.

L’entrée express couvre les programmes d’immigration économique du Canada tels que le programme fédéral des travailleurs qualifiés, le programme fédéral des métiers spécialisés, la catégorie de l’expérience canadienne et une partie du programme des candidats des provinces. Ce dernier est utilisé par les provinces et les territoires pour recruter des candidats à partir du bassin d’entrée express en fonction des besoins du marché du travail local. Il est important d’établir que personne ne peut postuler directement à l’un de ces programmes à moins que le gouvernement ne leur envoie un ITA (invitation à postuler).

Les candidats peuvent obtenir un ITA s’ils obtiennent 433 points ou plus dans le CRS (Comprehensive Ranking System). Ce score change en fonction des exigences gouvernementales. Après avoir obtenu le score requis, le gouvernement vous montre dans quel programme d’entrée express vous pouvez demander à devenir résident permanent. Il est également important de mentionner que les candidats qui obtiennent un ITA bénéficieront d’un délai de traitement rapide de six mois ou moins.Veuillez consulter notre page de demande d’inscription express.

Modifications d’Entrée Express

Le gouvernement canadien a apporté quelques modifications au système d’Entrée Express. Les candidats peuvent désormais obtenir des points supplémentaires pour avoir au moins un frère ou une sœur vivant au Canada qui est citoyen ou résident permanent. Il doit être âgé d’au moins 18 ans, avoir un parent en commun et être lié par le sang, le mariage, l’union de fait ou l’adoption.

De plus, les candidats peuvent également obtenir des points supplémentaires pour avoir de solides compétences en français. Si les candidats obtiennent un score NCLC 7 ou plus sur les quatre compétences linguistiques en français (écouter, parler, lire et écrire) et CLB 4 ou moins en anglais, ils obtiendront 15 points supplémentaires. Cependant, si les candidats obtiennent un score NCLC 7 ou plus sur les quatre compétences en français et un CLB 5 ou plus sur les quatre compétences en anglais, ils obtiendront 30 points supplémentaires.

De nouvelles chances d’obtenir plus de points pour demander une résidence permanente! Vous aurez peut-être besoin de l’avis d’un professionnel du domaine. Immigration Pros est un consultant en immigration agréé par le CRCIC.

Selon le gouvernement canadien, il y a deux étapes pour postuler au programme Entrée Express et obtenir une résidence permanente. La première consiste à créer un, la première consiste à créer un profil Entrée Express en ligne et la seconde à recevoir une invitation à postulerCe dernier est basé sur le système de classement complet. 

Les candidats doivent tenir compte du fait que le profil d’Entrée express sera valide pendant 12 mois et que l’invitation à postuler est valide pendant 90 jours. Pendant ce temps, les candidats devront mettre à jour leur profil si les circonstances changent, comme leur niveau d’éducation ou les résultats des tests de langue. Les professionnels de l’immigration peuvent vous aider avec le processus Entrée Express.

La clé de ce processus est d’avoir un consultant comme ceux de Immigration Pros pour vous guider tout au long du processus d’Entrée Express.

Le système de classement complet   (SCC) est un système basé sur des points utilisés par le gouvernement pour évaluer et noter les profils des candidats.

Les candidats sont classés dans le bassin d’Entrée Express et les scores les plus élevés peuvent amener un ITA à immigrer en tant que résident permanent. Selon le CRCIC, le nombre total de points attribués en vertu de la NCD est de 1 200 points et comprend quatre divisions.

Premièrement, les principaux facteurs de capital humain avec un maximum de 500 points, si le candidat n’a pas d’époux ou de conjoint de fait et 460 points si le candidat a un époux ou conjoint de fait qui l’accompagne. Deuxièmement, pour les facteurs de transférabilité des compétences, les candidats peuvent obtenir jusqu’à 100 points. Troisièmement, pour les facteurs liés à l’époux ou au conjoint de fait accompagnant, un maximum de 40 points et enfin pour des facteurs supplémentaires, les candidats peuvent obtenir jusqu’à 600 points. Les candidats doivent savoir qu’ils peuvent augmenter leurs points dans le CRS pour obtenir un score plus élevé.

Bien qu’il soit essentiel de comprendre le processus d’Entrée express au Canada, nous savons qu’il peut être accablant et déroutant de naviguer dans ce processus sans l’aide d’un consultant en immigration agréé. Chez Immigration Pros, nous pouvons vous aider tout au long du processus dEntrée Express.

La langue est un facteur essentiel dans le processus d’Entrée Express  car les candidats peuvent obtenir jusqu’à 160 points selon leurs compétences. Les anglophones et francophones courants peuvent maximiser leur potentiel de points  pour entrer au bassin. Les candidats qui ont obtenu un faible score aux résultats des tests de langue devraient envisager de se préparer à repasser un test.

Toute amélioration de l’une des quatre capacités (parler, écrire, lire et écouter) peut entraîner un score de classement CRS plus élevé. Les compétences linguistiques sont importantes pour obtenir des points dans le Système de classement global SCG. Si un candidat a un niveau d’anglais intermédiaire adéquat sur les quatre capacités (parler, écrire, lire et écouter), ce qui signifie CLB7 ou IELTS 6, il peut obtenir 68 points sur 136 points dans le SCG. Cependant, si un candidat a un niveau avancé (CLB10 +, TEF 393-415 +) sur les quatre capacités, il peut obtenir 136 points, le score le plus élevé dans la première langue officielle.

Il est crucial d’établir l’importance des combinaisons entre les compétences en anglais et en français. Par exemple, si un candidat a un niveau intermédiaire d’anglais et de français adéquat pour les quatre capacités, il peut obtenir 80 points au classement SCC.

Cependant, si un candidat a un niveau d’anglais avancé et un niveau de français intermédiaire adéquat, il peut obtenir 148 points sur 160 points. Un fait important est que tout candidat, quelle que soit son origine, même s’il est anglais ou français, doit passer un test pour connaître son niveau et être évalué de manière impartiale.

Les candidats ayant un niveau d’éducation plus élevé augmentent leurs chances d’obtenir plus de points. Pour cette raison, il est important d’avoir une section d’éducation entièrement mise à jour et évaluée dans le profil de tous les niveaux d’éducation, pas seulement le plus élevé. Les grades, diplômes, certificats canadiens et toute formation supplémentaire sont également des moyens d’obtenir plus de points dans la SCC.

Les candidats qui ont étudié à l’extérieur du Canada doivent prouver leur niveau de scolarité au moyen d’une évaluation des Diplômes d’études  (EDE)  . Ils doivent garder à l’esprit que les équivalences canadiennes peuvent varier d’un titre à l’autre. Le CRS donne plus de points pour plusieurs diplômes, et ils sont également utiles pour devenir éligible dans le cadre d’un Programme des Candidats des Provinces (PCP) . Il est également essentiel que les candidats disposent de toutes les informations requises, car les catégories PNP d’Entrée express s’ouvrent et se ferment souvent en quelques jours ou quelques heures.

 Une personne peut être un répondant si elle est âgée d’au moins 18 ans et est un citoyen canadien ou un résident permanent vivant au Canada. Les répondants qui sont des résidents permanents doivent vivre au Canada. Les citoyens canadiens qui vivent à l’extérieur du pays doivent prouver qu’ils vivront au Canada lorsque leurs parents parrainés deviendront résidents permanents.

Un répondant doit avoir un revenu suffisant pour ses besoins de base et aussi pour la personne parrainée. De plus, les parrains doivent prouver qu’ils ne reçoivent pas d’aide sociale, sauf pour les problèmes de handicap.

Selon CRCIC, au cours du premier semestre de 2017, 47,705 candidats ont été admis comme résidents permanents dans cette catégorie. La famille parrainée a quatre programmes différents, conjoint ou partenaire parrainé, enfants parrainés, parent ou grand-parent parrainé, membre de la famille élargie parrainé et considération CH.

CRCIC a précisé que les candidats avec un conjoint peuvent améliorer leur score SCR  grâce aux compétences du conjoint telles que l’expérience de travail au Canada, les compétences linguistiques ou le niveau d’éducation. En fait, les candidats peuvent obtenir jusqu’à 40 points en raison des facteurs du conjoint.

En leur sein, 20 points peuvent être obtenus pour les compétences linguistiques, 10 points pour l’expérience de travail canadienne et 10 points pour les études. Pour le Programme Parrainage du Conjoint, tous les candidats, au Canada et à l’étranger, peuvent utiliser la même trousse de demande et la même liste de contrôle.

Une expérience de travail et de solides compétences linguistiques peuvent donner plus de points à un candidat. S’ils obtiennent un CLB 9 ou plus et si le candidat n’a qu’un ou deux ans d’expérience de travail qualifié à l’extérieur du Canada, il peut obtenir 25 points.

Cependant, si le même candidat a trois ans d’expérience au lieu de deux, il peut obtenir 25 points supplémentaires. De plus, supposons qu’un candidat ait travaillé au Canada. Dans ce cas, leurs options sont plus élevées parce que des points peuvent être obtenus pour un maximum de cinq ans d’expérience et parce que ce facteur est évalué comme lui-même, pas seulement en combinaison avec d’autres éléments.

En fait, si un candidat a une expérience de travail au Canada, il ou elle peut obtenir jusqu’à 80 points dans la CRS. Il est également essentiel pour les candidats de mettre à jour leur profil avec n’importe quelle expérience de travail car cela peut être utile pour une catégorie PNP. Les candidats doivent garder à l’esprit que des villes comme l’Ontario font face à une pénurie de capital humain dans le secteur de la technologie. Cette ville a besoin de personnes ayant une expérience professionnelle dans des carrières telles que des gestionnaires de transporteurs de télécommunications, des gestionnaires de systèmes informatiques et d’information, des ingénieurs électriciens et électroniciens et des ingénieurs informaticiens. Les candidats ayant une expérience de travail dans les professions des TIC (technologies de l’information et des communications) peuvent être admissibles à recevoir une notification d’intérêt qui peut devenir une invitation à postuler pour une nomination provinciale, même s’ils ont obtenu moins de 400 points dans le SRC.

Si un candidat a entre 20 et 29 ans et sans époux ou conjoint de fait, il peut obtenir jusqu’à 110 points dans la NCD. Il s’agit du score le plus élevé qu’un candidat puisse obtenir pour cette catégorie.

 Cependant, si un candidat se situe entre cette tranche d’âge et a un époux ou conjoint de fait, il peut obtenir un maximum de 100 points. Les candidats doivent savoir que s’ils ont moins de 20 ans et plus de 29 ans, ils perdront des points progressivement. L’âge du candidat équivaut à 12 pour cent des critères de sélection généraux de la grille de sélection des travailleurs qualifiés fédéraux  (TFE).

Bien que les candidats puissent perdre des points si leur âge n’est pas compris entre 20 et 29 ans, ils doivent se rappeler qu’ils peuvent obtenir des points pour d’autres facteurs tels que l’offre d’emploi ou les compétences linguistiques. Par exemple, si un candidat a 40 ans et n’a pas d’époux ou de conjoint de fait qui l’accompagne, il peut obtenir jusqu’à 45 points. Au lieu de cela, si le candidat a 30 ans, il peut obtenir jusqu’à 95 points pour la section «facteurs du capital humain».

 Le Canada recherche de jeunes immigrants qui peuvent faire partie de son économie et occuper des emplois que les citoyens canadiens ou les résidents permanents ne peuvent pas occuper. Des carrières ou professions spécifiques sont requises selon les besoins du marché de chaque province. Il existe plusieurs possibilités de venir au Canada. Immigration Pros a l’expertise pour vous aider à trouver la meilleure option.

Programme des Travailleurs Qualifiés (Fédéral)

Le programme fédéral des travailleurs qualifiés est un programme d’Entrée express utilisé par le gouvernement pour choisir les candidats comme résidents permanents en fonction de leur expérience de travail, de leur éducation, de leur connaissance de l’anglais et / ou du français et d’autres facteurs qui leur permettent de s’établir économiquement au Canada.

Un candidat qui fait une demande à ce programme peut vivre dans n’importe quelle province ou territoire canadien à l’exception du Québec, car cette province a son propre programme de sélection des travailleurs qualifiés. En 2016, 65 610 candidats ont obtenu leur résidence permanente en tant que travailleurs qualifiés et au cours du premier semestre de 2017, 20 590 candidats sont devenus résidents permanents grâce à ce programme.

Le gouvernement canadien évalue un candidat sur six facteurs de sélection, l’éducation, les compétences linguistiques, l’âge, l’expérience, l’emploi réservé au Canada et l’adaptabilité, mais avant cette évaluation, le candidat doit satisfaire à trois exigences minimales. Un candidat a besoin d’un score d’au moins 67 points pour se qualifier en tant que travailleur qualifié fédéral.

Exigences minimales du Programme des Travailleurs Qualifiés (fédéral)

La première exigence minimale est l’expérience de travail. Il doit être volontaire, rémunéré et occuper le même type d’emploi selon la CNP primaire (Classification nationale des professions) pendant au moins un an, au cours des dix dernières années. Selon CRCIC, la CNP est un système qui classe les emplois ou les professions en fonction du type de tâches ou du travail effectué par une personne. Il est important de savoir qu’un candidat doit s’acquitter d’au moins 1 560 heures soit d’un emploi à temps plein, soit à temps partiel ou à temps plein à plus d’un emploi. Les candidats peuvent obtenir jusqu’à 15 points selon le nombre d’années qu’ils ont passé dans un travail rémunéré à temps plein.

La deuxième exigence minimale est la compétence linguistique, le candidat doit passer un test et obtenir un score minimum de Canadian Language Benchmark (CLB)  7 dans les quatre capacités pour l’anglais ou Niveaux de compétence linguistique canadien (NCLC) 7 pour le français, cela signifie un niveau intermédiaire adéquat. Un fait important est que tout candidat peut obtenir jusqu’à 28 points s’il obtient le CLB 9 en anglais et au moins le CLB5 dans les quatre capacités pour le français. Les résultats des tests ne doivent pas dater de plus de deux ans le jour où un candidat demande une résidence permanente et toutes ces informations doivent être incluses dans le profil Entrée express.

La troisième exigence minimale est l’éducation, les personnes qui sont allées à l’école au Canada doivent détenir un certificat, un diplôme ou un grade d’une école secondaire ou postsecondaire canadienne. Pendant ce temps, les personnes qui ont fait des études à l’étranger doivent avoir un rapport dévaluation des diplômes d’études (ECA) d’un organisme approuvé afin de démontrer que vos études à l’étranger sont égales à l’éducation canadienne. Les candidats titulaires d’un diplôme universitaire de niveau doctorat (PhD) ou équivalent peuvent obtenir 25 points et pour un diplôme universitaire de niveau master ou diplôme professionnel d’entrée en pratique au niveau universitaire (ou équivalent), un candidat peut obtenir jusqu’à 23 points .

Trop de soucis? Les professionnels de l’immigration peuvent vous aider avec chacun d’entre eux.

Programme Fédéral des Métiers Spécialisés

Le Programme Fédéral des Métiers spécialisés est un programme Entrée express qui permet aux candidats de devenir résidents permanents s’ils sont qualifiés dans un métier spécialisé et s’ils satisfont aux exigences minimales. Les personnes qui demandent leur résidence permanente dans le cadre de ce programme doivent prévoir vivre à l’extérieur du Québec parce que cette province a son propre programme de métiers spécialisés.

De plus, ils doivent posséder des compétences linguistiques minimales en anglais ou en français et également passer un test approuvé par Citoyenneté et Immigration Canada. Le niveau minimum d’anglais est CLB5 pour parler et écouter et CLB4 pour lire et écrire. Les résultats des tests du candidat ne doivent pas dater de plus de deux ans le jour où il demande la résidence permanente.

Une autre exigence minimale est l’expérience de travail, les candidats doivent avoir au moins deux ans d’expérience dans les cinq ans précédant leur candidature, soit à temps partiel, à temps plein ou à plus d’un emploi. De plus, ils doivent satisfaire aux exigences de l’emploi pour le métier spécialisé spécifique selon la Classification nationale des professions. Une autre exigence importante est d’avoir soit une offre d’emploi à temps plein pour une période totale d’au moins un an, soit un certificat de qualification dans le métier spécifique délivré par une province ou un territoire canadien.

Un fait important de ce programme est que le niveau d’éducation n’est pas requis, mais il est important d’obtenir des points dans le cadre du système Entrée express. Selon l’IRCC, 1 390 candidats ont été admis au cours du premier semestre de 2017 dans le cadre de ce programme.

Des doutes? Appelez les professionnels de l’immigration et obtenez plus d’informations sur le programme fédéral des métiers spécialisés.

Expérience Canadienne

La catégorie de l’expérience canadienne est une catégorie de résident permanent pour les candidats ayant une expérience de travail qualifiée au Canada. Le gouvernement canadien a développé cette catégorie pour les diplômés étrangers ayant une expérience de travail canadienne admissible et pour les étrangers temporaires.

Les candidats qui demandent la résidence permanente par le biais de la CEC doivent satisfaire à certaines exigences minimales. Les candidats doivent avoir au moins 12 mois d’expérience de travail qualifié au Canada au cours des trois dernières années avant de postuler, soit un emploi à temps plein ou à temps partiel.

Un fait important est que l’expérience de travail ne compte qu’après la fin des études. En fait, toute expérience de travail pendant que les candidats étudient ne compte pas pour eux. En outre, l’expérience de travail doit être acquise pendant que le candidat a un statut légal de résident temporaire en tant que travailleur. Un autre facteur est que les candidats doivent montrer leurs compétences linguistiques. La note minimale pour l’anglais est CLB7 pour les emplois CNP A ou NOC 0 ou CLB5 pour les emplois CNP B. Il est important de mentionner que NOC 0 sont des emplois de direction, NOC A sont des emplois de professionnels et NOC B sont des emplois techniques et des métiers spécialisés.

Selon l’IRCC en 2015, 8 993 candidats ont été admis en tant que résidents permanents grâce à des emplois de direction, 27 348 nouveaux résidents permanents grâce à des emplois professionnels et 22 700 candidats ont été admis en tant que résidents permanents grâce à des emplois qualifiés et techniques.

De plus, au cours du premier semestre de 2017, 14 500 candidats ont été admis comme résidents permanents en raison de la catégorie de l’expérience canadienne. La classe de l’expérience canadienne comporte certaines étapes et exigences pour avoir une demande de résidence permanente adéquate, Immigration Pros possède une vaste expérience pour traiter ce type de cas, appelez-nous pour consultation.

Programme des Candidats des Provinces

Ce programme est utilisé par les provinces et territoires du Canada pour désigner des immigrants qui contribuent à l’économie de la province ou du territoire en fonction de leur éducation, de leur expérience de travail et de leurs compétences.

Il est important de mentionner que chaque province / territoire a ses propres critères pour le PCP en fonction des besoins du marché. Les provinces et les territoires peuvent nommer des investiseurs, des travailleurs qualifiés ou des travailleurs semi-qualifiés ainsi que des étudiants.

Ce programme est devenu de plus en plus important pour les candidats qui souhaitent obtenir la résidence permanente au Canada. En fait, 219.121 candidats ont été admis dans le cadre de ce programme depuis 2012. De plus, au cours du premier semestre de 2017, 27.857 candidats ont été admis comme résidents permanents dans le cadre du Programme des candidats des provinces. Un fait important est que les candidats dans le bassin d’Entrée express qui sont nommés d’une province, peuvent obtenir 600 points dans le CRS. Il existe deux façons de présenter une demande de candidat provincial Entrée express.

Premièrement, un candidat peut contacter un programme des candidats du Canada et faire une demande de mise en candidature dans le cadre du volet Entrée express de la province.

Après avoir été accepté, le candidat doit créer un profil Entrée express afin d’accepter les nominations. La deuxième méthode consiste à créer d’abord un profil Entrée express pour indiquer dans quelle province ou territoire le candidat souhaite vivre et travailler et attendre une notification d’intérêt de la province ou du territoire en question, puis faire une demande dans le cadre de son volet Entrée express.

Êtes-vous admissible à l’un des programmes énumérés ci-dessus? Immigration Pros peut vous aider avec tout le processus pour obtenir votre résidence permanente.

Méfiez-vous des consultants en immigration fantômes!

Seuls les consultants canadiens certifiés en immigration membres en règle du Conseil de réglementation des consultants en immigration du Canada (CRCIC) peuvent vous représenter devant Citoyenneté et Immigration Canada.

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart